Un musée se présente

transformation artisanale des fibresLa transformation artisanale des fibres est montrée par des machines d´un atelier de tissage historique. C´est en vrillant fortement les fibres de chanvre que l’on forme un fil, qui peut être tissé pour fabriquer un textile ou être vrillé pour les voiles. Un grand cadre exposant des nœuds marins en corde de chanvre prouve que ce dernier était un matériau indispensable pour la navigation à la voile.

Dans cette salle, se trouve aussi une vitrine derrière laquelle poussent des plantes de chanvre de type « Fedora 17 ».

Le musée explique ensuite l´obtention de la cellulose du chanvre et son élaboration pour fabriquer du papier de premier choix. On peut voir également ici les graines de chanvre et leur utilisation en tant qu´aliments nutritifs et huiles de haute qualité.

Les vertus médicales du cannabis est le troisième thème de cette salle. Un graphique indique comment agissent les cannabinoïdes qui proviennent exclusivement de la résine du chanvre. On montre les possibilités de traitement de certaines maladies grâce à des préparations à base de chanvre ainsi que les succès remportés par plusieurs prescriptions médicales, en se fondant sur l´exemple de la Californie aux États-Unis.

La salle suivante présente une galerie de portraits de maîtres plus ou moins célèbres, dont les œuvres mettent en scène le chanvre. Des peintres des courants impressionnistes ou réalistes ainsi que de nombreux orientalistes offrent une place à l’usage récréatif du chanvre dans leur art, parfois symboliquement mais aussi souvent très explicitement.

Partout où le chanvre pousse naturellement avec sa puissance d´enivrement, le plaisir de fumer a sa place dans les cultures. De nobles pipes à eau historiques témoignent qu’il était fréquent de fumer pour le plaisir dans les pays arabes et en Perse dans l’antiquité. Jusqu’en Inde et dans l´Est de l´Asie, le chanvre est évoqué dans les dessins les plus anciens, mais on le trouve également dans des cultures plus récentes, tel le mouvement Rastafari.

Wolfgang Neuss Pour conclure le problème de la réglementation est abordé. Comment une plante, considérée comme un matériau indispensable jusqu´au XIXe siècle, a pu disparaître du paysage agricole en seulement quelques décennies et être réduite à un stupéfiant ? Ce volet se penche sur l’origine, la globalisation et la situation actuelle de l´interdiction du chanvre. Et pour accompagner le sérieux de cette réflexion d´une note humoristique, le chansonnier Wolfgang Neuss, décédé en 1989, a ici voix au chapitre.

Le musée présente des expositions non permanentes à thèmes et accueille régulièrement des événements.

A côté de l´exposition principale, une petite boutique offre de multiples produits à base de chanvre.

Un café salon de lecture sert de plateforme à des projets et initiatives en rapport avec le chanvre pour le réhabiliter dans tous ses usages en tant que matière brute, médicament, ainsi que pour la consommation récréative etc.

Le musée du chanvre est indépendant, il est géré sans aucune subvention de l´État. Il apporte une contribution active afin d’obtenir la légalisation de cette plante de culture ancestrale qu´est le chanvre.